Marqués par un intérêt évident pour la typographie, mes gravures privilégient la forme et le noir, quand elles ne sont pas directement influencées par l’art outsider, aussi vaste et complexe à définir soit-il. 

Mes dessins, des personnages réalisés le plus souvent à l’encre, signent plus particulièrement leur appartenance à cet héritage.

 

La peinture et l’installation rentrent également dans ma pratique de manière ponctuelle. Ainsi une gravure pourra comprendre des éléments picturaux, et sa présentation sera pensée en fonction d’un espace donné. J'ai notamment réalisé une série de peintures sur matelas suspendus au plafond. Ou encore une série de gravures imprimées sur des linges de cuisine.

 

Le collage fait quant à lui intégralement partie de ma démarche, à une échelle quotidienne et plus ou moins intime. Il se manifeste dans un rapport d’urgence spontané, dont mes carnets de voyage et ma correspondance personnelle en forment les traces directes.

 

De 2013 à 2014, j’intègre la National Academy Museum and School de New York, où j’apprends et explore différentes techniques de gravure avec le maître japonais Taka Maruno. L’année suivante, c’est au Museu de Arte Moderna da Bahia (MAM) au Brésil que je réalise mes premières lithographies avec Renato Fonseca.

 

Indépendamment du médium utilisé, mon approche artistique reste autonome et instinctive. 

Le papier étant le point commun fondamental à mes différentes explorations graphiques.